Au fait, pourquoi "Eurêka" ?

Le cri poussé par Archimède dans son bain évoque cet instant où le public, s'il a été attentif à tous les indices distillés au cours du texte, peut à son tour s'exclamer "J'ai trouvé !" lorsqu'arrive la chute de l'histoire.


« Du rap pour ceux qui n’aiment pas le rap », voilà ce que propose Eurêka.

Par sa tenue de scène d’abord : une chemise, un gilet et une cravate, loin des codes habituels du hip-hop.

Par l’accessibilité de son rap ensuite : un flow très carré, une articulation parfaitement accessible au grand public, une voix empreinte de chaleur et de sourire.

Par la structure de ses textes et de ses instrumentaux enfin : exit les freestyles à rallonge posés sur des boucles interchangeables, place à une écriture cinématographique où la plume est maniée comme une caméra, et où chaque texte devient le scénario d’un film posé sur sa BO.

« J’ai été embarquée dans l’histoire dès les premiers mots, impossible d’en sortir jusqu’à la dernière phrase » confie Léa, étudiante en psychologie, pourtant allergique au rap d’habitude. « Il y a quelque chose dans son interprétation, dans sa voix, qui permet d’entrer tout en douceur dans son univers ».

Mais la vraie signature d’Eurêka, c’est son concept du retournement de situation final : chaque morceau se termine en effet par une révélation surprenante qui vous fait soudain voir l’ensemble du morceau d’un nouvel œil ! Et lui permet donc d’être réécoutée une seconde fois pour en savourer toutes les subtilités.

Résultat ? Chaque soir, des familles, des hommes d’affaires, des mamans, des amateurs de hip-hop, des enfants, des étudiants, des métalleux, des rockeurs se pressent à ses concerts. Des salles de spectacles, mais aussi des théâtres et des scènes poétiques rassemblent ainsi grâce à lui un public de 7 à 77 ans.

TELECHARGEZ LA BIO COMPLETE AU FORMAT PDF !

Top
En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des remontées de contenus de plateformes sociales
✓ OK, tout accepter